MSPTM » » Une grande grâce : les reliques de Sainte Rose de Lima accueillies au Foyer de nos Sœurs

Une grande grâce : les reliques de Sainte Rose de Lima accueillies au Foyer de nos Sœurs

 
 
 

Dans le cadre des activités organisées pour le 400º anniversaire de la mort de Sainte Rose de Lima (1586-1617), les habitants de Cusco ont eu l’énorme joie de pouvoir accueillir les reliques de cette sainte péruvienne du 9 jusqu’au 17 juin. Le 9 les reliques ont été reçues dans la Paroisse de Notre Dame des Douleurs de Saint Sébastien pour se diriger ensuite vers l’église de Saint Antoine l’Abbé où le reliquaire a été accueilli par Mons. Richard Daniel Alarcón Urrutia, archevêque métropolitain de Cusco et par les prêtres du clergé archidiocésain.

Par la suite tous se sont rendus en procession jusqu’à l’église de Saint Dominique où la congrégation dominicaine les a reçu et a permis que les fidèles puissent vénérer le saint reliquaire. À l’occasion de cet itinéraire parcouru par les reliques dans différentes villes du pays (les reliques ont également visité les installations de la VII macro région policière étant donné que Saint Rose est patronne dette institution militaire) une grande surprise nous était réservée.

Pour conclure la visite du reliquaire de Sainte Rose de Lima à notre ville, une Sainte Messe d’adieu fut célébrée en son honneur le samedi 17 juin.En effet, le jeudi 15 juin, le jour où fut célébrée à Cusco la solennité liturgique du Corpus Christi, à 17h00 les reliques arrivèrent au Foyer de nos Missionnaires Servantes des Pauvres. Nos Sœurs et les enfants malades accueillirent les reliques en n’en croyant à peine leurs yeux et en l’accompagnant avec des chants joyeux. Une fois déposées dans la chapelle on priât tous ensemble un chapelet en leur honneur. Les reliques sont restées là jusqu’au jour suivant à 9h00 accompagnées de chants joyeux. Les élèves de Sainte Marie Goretti ont ainsi également eu le temps de vénérer les reliques.

Il faut souligner que la très belle urne qui protège le reliquaire de Sainte Rose de Lima a été élaboré par des artisans de Cusco qui ont dessiné minutieusement chaque détail et chaque décoration.

Sainte Rose s’est toujours caractérisée par une profonde joie. Le Pape François nous parle fréquemment de cette joie et le Père Giovanni nous enseigne également que le “serviteur des pauvres” doit être une personne joyeuse. Comme le disait Sainte Thérèse de Jésus, notre patronne, “un saint triste est un triste saint” (¡Combien de fois nos séminaristes n’ont-ils pas écouté ces mots de la bouche de Don Felipe González, celui qui fut directeur spirituel de notre séminaire d’Ajofrín).

Au mois de juillet le Pape François reprenait cette réflexion de la Sainte d’Avila, docteur de l’Église, lorsqu’il s’adressait à des séminaristes et des novices : « Dans la tristesse il n’y a pas de sainteté ». En écoutant ces paroles du Saint-Père nombreux seront les missionnaires serviteurs des pauvres qui se rappelleront les nombreuses exhortations du Père Giovanni en ce sens.

Leave a reply

Your email address will not be published.